La figure de Napoléon a tendance à faire de l'ombre aux autres personnages de son époque. Cette rubrique est destinée à leur faire une place.
Avatar du membre
CC
Messages : 6292
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 déc. 2007 17:39

Ney était-il le seul à avoir fait des promesses extravagantes?

Faut dire qu'il avait été fort quand même. :cry:

Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 16 déc. 2007 17:55

Maladresse d'un soldat plus habitué au combat d'homme à homme plutôt qu'aux hypocrites finasseries politiques. La Restauration est une époque très complexe pour des hommes d'action.Seuls les grands calculateurs comme Talleyrand et Fouché s'en tirèrent et provisoirement.

De plus aux Tuileries il a été maintes fois humilié, lui, et son épouse, par des émigrés qui avaient le courage de l'humilier par des mesquineries d'hommes de cour. Eux qui étaient revenus à Paris dans les fourgons des armées coalisées contre la France.
---
Quelle époque, quels hommes

duc de Raguse
Messages : 73
Enregistré le : 29 oct. 2007 19:05
Localisation : Bavière
Contact :

Message par duc de Raguse » 17 déc. 2007 9:58

Estimez-vous qu'il aurait dû tout mettre en oeuvre pour accomplir les promesses qu'il avait faites à Louis XVIII ?
Je ne sais trop, mais La Bédoyère a déjà en partie répondu. Napoléon jouissait toujours d'un prestige énorme dans l'armée et parmi les demi-soldes.
Peut-être aurait-il dû être plus prudent et non pas déclarer à son roi qu'il ramènerait "l'usurpateur" à Paris dans une cage de fer... :?
"Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule"

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5081
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 17 déc. 2007 11:23

duc de Raguse a écrit :Je ne sais trop
Si je vous comprends bien, votre hésitation à réprouver l'exécution du maréchal Ney viendrait du fait qu'il avait promis de ramener Napoléon dans une cage de fer. Vous considéreriez que finalement c'était bien fait pour lui, qu'il n'avait qu'à s'abstenir de telles déclarations. Sa "trahison" à l'égard de Napoléon justifierait à vos yeux son exécution, même si celle-ci est due à sa "trahison" à l'égard de Louis XVIII...

MONCEY
En punition
Messages : 23
Enregistré le : 25 sept. 2007 10:20

Message par MONCEY » 17 déc. 2007 14:10

labédoyère = De plus aux Tuileries il a été maintes fois humilié, lui, et son épouse, par des émigrés qui avaient le courage de l'humilier par des mesquineries d'hommes de cour
:pleure: :pleure: :pleure:
après avoir poussé napoléon à abdiquer ... il a mal été récompensé par les bourbons

Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 17 déc. 2007 14:37

Après l'avoir poussé à abdiquer, certes...mais après avoir lutté comme un lion pendant la campagne de France!...Le cas de Ney suscite moult commentaires depuis près de deux siècles!

Il a assumé son tragique destin sans pleurer, courageusement! Quand il a été face à cette situation inextricable que fut la Restauration, il a régi en soldat, en homme direct, impulsif...Son martyr a été le prix de ses actes!
Pour le Rougeau cela a été le prix fort.

Par contre intéressons-nous un peu à ceux qui se sont faufilés, qui ont manoeuvré, fait des concessions...Des noms....Soult, Marmont, Gouvion Saint Cyr, Jourdan...Les malins, rusés et autres calculateurs...J'ai la vague impression que l'on attend moins d'exlications de ceux-ci...

Ney, lui on peut chipoter sur son comportement....
---
Quelle époque, quels hommes

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5081
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 17 déc. 2007 19:16

Vu que Napoléon n'était absolument pas disposé à négocier malgré le fait qu'il n'était plus possible de sauver la situation grâce à une action militaire, l'abdication était la seule issue pour éviter un massacre inutile. Ce n'était sans doute pas facile, mais le maréchal Ney a eu le mérite de le comprendre.
Ce ne sont pas les seuls Bourbons qui devraient lui en être reconnaissants, mais l'ensemble de Français auxquels il a épargné (pour un temps du moins, car le retour de Napoléon a tout remis en question) une guerre et des souffrances inutiles.
Au lieu de cela cependant, il n'a récolté que le mépris des royalistes et des bonapartistes.

duc de Raguse
Messages : 73
Enregistré le : 29 oct. 2007 19:05
Localisation : Bavière
Contact :

Message par duc de Raguse » 19 déc. 2007 19:29

Si je vous comprends bien, votre hésitation à réprouver l'exécution du maréchal Ney viendrait du fait qu'il avait promis de ramener Napoléon dans une cage de fer. Vous considéreriez que finalement c'était bien fait pour lui, qu'il n'avait qu'à s'abstenir de telles déclarations.
Non, non, je ne prends en compte que sa trahison envers Louis XVIII.
Je ne pense pas qu'il fut un traître à l'encontre de Napoléon à un quelconque moment (même s'il fut partisan de la 1ère abdication), bien au contraire... :wink:
"Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule"

Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 22 déc. 2007 13:50

Napoléon était tout perdu au moment de la première abdication. Il ne pensait pas que cela aurait pu arriver; il n'imaginait pas que tout serait contre lui, même la victoire. Il vivait finalement dans un rêve de renversement de situation auquel il était devenu le seul à croire. Ney a eu le courage de lui dire ce que pensaient tous les autres. On ne peut pas reprocher cela à Ney. Evidemment, étant resté en retrait et n'ayant pas eu le courage de parler, il était facile ensuite aux autres de dire que c'était Ney qui l'avait voulu. Mais c'est un mensonge.

Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 29 déc. 2007 13:51

Image

Ney n'a-t-il pas été surtout victime de la jalousie de certains de ses anciens compagnons d'arme ?
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)

Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 29 déc. 2007 15:20

Tout à fait Diana! Les maréchaux Victor, Marmont, Kellerman, Pérignon et Sérurier ont voté la mort de leur frère d'armes.

Salutations
---
Quelle époque, quels hommes

Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 01 janv. 2008 15:04

J'espère qu'ils n'ont pas eu la conscience tranquille et que cela les a hantés jusqu'à leur dernier souffle.

david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 09 juin 2008 18:34

Ney, comme Soult, fut une erreur de casting en 1815 ...
Croire et Oser !

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5081
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 09 juin 2008 21:20

N'était-ce pas plutôt Napoléon sur le retour l'erreur de casting ? :diable:

david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 10 juin 2008 10:51

Pierre Desmarest a écrit :N'était-ce pas plutôt Napoléon sur le retour l'erreur de casting ? :diable:
ça libre à vous de le penser ...
Croire et Oser !

Répondre