Page 1 sur 1

Bando de los alcaldes de Móstoles

Posté : 12 juil. 2015 18:40
par the argie
Señores de Justicia de los pueblos a quienes se presentase este oficio de mí el alcalde de Móstoles.
Es notorio que los franceses, apostados en las cercanías de Madrid y dentro de la corte, han tomado la defensa sobre este pueblo capital y las tropas españolas; pro manera que en Madrid está corriendo a esta hora mucha sangre; como españoles es necesario que muramos por elRey y por la patria, armándonos contra unos pérfidos que so color de amistad y alianza nos quieren imponer un pesado yugo, despues de haberse apoderado de la Augusta persona del Rey; procedamos pues, a tomar las activas providencias para escarmentar tanta perfidia, acudiendo al socorro de Madrid y demás pueblos y alentándonos, pues no hay fuerzas que prevalezcan contra quien es leal y valiente, como los españoles lo son. Dios guarde a vuestras mercedes muchos años.
Móstoles a dos de Mayo de mil ochocientos ocho.


Messieurs de Justice des peuples auxquels on présenterait cet office de de moi le maire de Móstoles.
Il est notoire que les français, pariés dans les alentours de Madrid et dans la cour ont pris la défense sur ce peuple capital et les troupes espagnoles; pro manière que à cette heure court beaucoup de sang à Madrid; comme espagnols il est nécessaire que nous mourions par le Roi et par la patrie, en nous armant contre des perfides qui sous couleur d'amitié et d'alliance voulent nous imposer un lourd joug, après d'avoir s'emparé de l'auguste personne du Roi; procédons donc, à prendre les providences actives pour reparer tant de perfidie, en allant à l'aide de Madrid et d'autres peuples et en nous encourageant, car il n'y a pas de forces qui règnent contre ceux qui est loyal et courageux, comme les Espagnols les sont. Dieu gardez à vos grâces beaucoup d'années.
Móstoles à deux mai mil huit cents huit

Posté sur le forum Pour l'Histoire par the argie le 02/05/2005 20:51

Posté : 12 juil. 2015 18:40
par Corso
Première déclaration de guerre du peuple espagnol à Napoléon.
Le jour du dos de mayo.
De plus ce petit village de la banlieue de Madrid compte un groupe de reconstituteurs des plus actifs.
Corso

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Corso le 03/08/2005 20:52

Posté : 12 juil. 2015 18:40
par jebulon
"L'auguste personne du roi"... On voit bien qu'ils n'avaient pas la télé, dans ce bled... Parce que si les Charles et Ferdinand pouvaient passer pour "augustes", c'était au titre de clowns, alors...Dans le genre fin de race limite tarés...

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 08/09/2005 23:23

Posté : 12 juil. 2015 18:40
par Frédéric Staps
Est-ce parce qu'il ne savait pas que les paysans espagnols n'avaient pas la télé que Napoléon s'est complètement planté en s'imaginant qu'il pouvait se permettre de virer les rois d'Espagne pour mettre son frère à leur place ? J'en doute un peu. :wink:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 09/09/2005 14:59

Posté : 12 juil. 2015 18:40
par jebulon
Allons allons, M.Staps...
Ne vous faites pas plus bête que vous l'êtes.

j'ai juste eu envie de dire une c...rie, voilà.

Mais pour ce que j'ai vu des portraits, et du très peu que je connais des caractères, je ne crois pas que ces deux personnes aient rien eu (ou si peu) d'auguste, c'est tout.

J'aurais préféré l' "auguste symbole qu'est le roi", mais il n'y a pas de quoi engager un débat, je crois...

Quant au reste, vous avez naturellement raison, Fallait pas y aller ! Rien ne justifie la guerre d'Espagne (si tant est que quelque chose puisse "justifier" une guerre)

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 09/09/2005 16:35

Posté : 12 juil. 2015 18:40
par Frédéric Staps
jebulon a écrit :j'ai juste eu envie de dire une c...rie, voilà.

Vous pouviez écrire le mot en toutes lettres. Ce n'est gênant que quand il s'adresse à quelqu'un d'autre que son auteur.
jebulon a écrit :Mais pour ce que j'ai vu des portraits
C'est une particularité des peintres espagnols que de faire des portraits peu flattés de leurs souverains. Vous trouverez difficilement dans d'autres pays des peintres comme Velasquez ou Goya qui ont pu le faire. Ne faut-il pas dès lors voir dans cette exception insolite une preuve d'une certaine ouverture d'esprit de la part de ces monarques qui ont été capables de reconnaître le génie de leurs artistes plutôt que d'exiger d'eux des portraits idéalisés ?
jebulon a écrit :et du très peu que je connais des caractères, je ne crois pas que ces deux personnes aient rien eu (ou si peu) d'auguste, c'est tout.

Le problème est que ces caractères nous sont essentiellement connus au travers de la vision qu'en ont eu les Français. Même Jean Tulard dans son Napoléon ou le mythe du sauveur reprend ce cliché d'une dynastie dégénérée. Charles III, le père de Charles IV et arrière-petit-fils de Louis XIV comme Louis XV, était pourtant un despote éclairé perçu généralement favorablement par les historiens. Comment les Bourbons d'Espagne seraient-ils devenus des dégénérés en une seule génération ?
jebulon a écrit :J'aurais préféré l' "auguste symbole qu'est le roi", mais il n'y a pas de quoi engager un débat, je crois...
La dissociation de la fonction et de la personne royale relève d'une démarche intellectuelle qu'il paraît peu probable de pouvoir rencontrer dans un mouvement patriotique d'émanation populaire.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 09/09/2005 17:24

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par Artaxerxès
Frédéric Staps a écrit :C'est une particularité des peintres espagnols que de faire des portraits peu flattés de leurs souverains. Vous trouverez difficilement dans d'autres pays des peintres comme Velasquez ou Goya qui ont pu le faire. Ne faut-il pas dès lors voir dans cette exception insolite une preuve d'une certaine ouverture d'esprit de la part de ces monarques qui ont été capables de reconnaître le génie de leurs artistes plutôt que d'exiger d'eux des portraits idéalisés ?
On pourrait peut-être élargir en disant que c'était une particularité des peintres des souverains espagnols. Titien était italien, mais ses fameux portraits de Charles Quint n'étaient guère flatteurs quant au physique de ce dernier. Ce qui ne l'empêcha cependant pas d'y faire apparaître toute la majesté du maître de "l'empire où le soleil ne se couchait jamais".

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 09/09/2005 23:01

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par jebulon
Cher M.Staps, je ne vous connais que depuis peu, mais allez savoir pourquoi, j'ai gagné mon pari : j'étais sûr que vous alliez me dire que j'avais une vision déformée, par ceci ou par celà, des souverains espagnols... :wink:

Pour ce qui est de Goya ou de Velazquez...Les monarques, dites vous, avaient l'esprit ouvert, en ce qu'ils ont accepté d'être représentés de façon peu flatteuse... Peut-être...Mais peut-être aussi n'avaient-ils aucun contrôle sur lesdits artistes, et n'avaient-ils pas le moyen de faire autrement (après tout, ils n'avaient pas même grand contrôle sur leur Etat !)... je ne suis pas assez calé sur le sujet.

D'accord enfin pour le Titien et Carlos Quinto, mais il est quand même difficile, pour un artiste, de "louper" le menton habsbourgeois ! Même le masque mortuaire de l'Aiglon, pour napoléonien qu'il soit, est caractéristique à cet égard (je trouve)...

...Ah bon, il n'a pas été fait par un artiste ? :wink:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 09/09/2005 23:36

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par Frédéric Staps
jebulon a écrit :Cher M.Staps, je ne vous connais que depuis peu, mais allez savoir pourquoi, j'ai gagné mon pari : j'étais sûr que vous alliez me dire que j'avais une vision déformée, par ceci ou par celà, des souverains espagnols... :wink:
Ce n'était pas un pari bien difficile à gagner. La dégénérescence des souverains espagnols figurant de longue date au dictionnaire des idées reçues, il est assez facile de deviner que je vais répondre sur ce point.
Artaxerxès a écrit :Ce qui ne l'empêcha cependant pas d'y faire apparaître toute la majesté du maître de "l'empire où le soleil ne se couchait jamais".
On trouvera plus difficilement de la majesté dans les portraits de Goya.
Image

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 10/09/2005 08:00

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par jebulon
Bien sûr, c'est très exactement à cette représentation d'une :idea: idée reçue :idea: que je pensais...

Sans rire, à votre avis, ils étaient vraiment comme ça ? :lol:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 10/09/2005 09:39

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par Frédéric Staps
jebulon a écrit :Sans rire, à votre avis, ils étaient vraiment comme ça ? :lol:
Je serais curieux de savoir ce qu'aurait donné un portrait de Joseph ou de Jérôme sous le pinceau de Goya. :napofou:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 10/09/2005 09:55

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par jebulon
ça c'est sûr !! :lol:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par jebulon le 10/09/2005 10:19

Posté : 12 juil. 2015 18:41
par Artaxerxès
jebulon a écrit :D'accord enfin pour le Titien et Carlos Quinto, mais il est quand même difficile, pour un artiste, de "louper" le menton habsbourgeois !
Exact, mais en plus du menton, on sent une impression de "lourdeur" qui émane de Charles Quint, comme le sentiment d'une tâche écrasante que ce souverain sait qu'il ne pourra le mener à bien. Cela contribue d'ailleurs peut-être, et même sûrement, à accroître l'impression de majesté qui émane d'oeuvre comme le tableau le représentant à la bataille de Mühlberg.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 10/09/2005 12:14