L'émeute de Milan

Diverses personnes se sont opposées à Napoléon : complots, soulèvements populaires, opposition politique, écrits factieux...
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5025
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 19 oct. 2016 14:37

anaisac65 a écrit :Mais toutes les émeutes depuis la nuit des temps sont toujours à caractère politique, je veux dire implicitement.
Non, pour considérer qu'une émeute à un caractère politique, il faut qu'elle ait un projet politique ou qu'elle vise une mesure ou un pouvoir politique. Le soulèvement du "dos de mayo" à Madrid en 1808 est effectivement une émeute à caractère politique, car elle s'oppose à l' "usurpation" du trône d'Espagne par Joseph, mesure purement politique. En revanche, les émeutes frumentaires survenues à diverses reprises sous l'Ancien Régime n'ont pas de caractère politique, car elles ne visent pas à contester une décision politique ou à revendiquer un changement de politique, mais sont simplement une réaction à une élévation brutale des prix du blé généralement due à une mauvaise récolte.
De même, les révoltes anti-fiscales n'ont pas à proprement parler un caractère politique. Les croquants qui se révoltent à l'époque de Richelieu ne revendiquent pas un changement dans la manière de répartir les impôts, mais s'opposent simplement à une augmentation de la pression fiscale qu'ils trouvent insupportables et qui les met peut-être en danger de ne plus pouvoir assurer leur subsistance.

Répondre