Napoléon sera inhumé aux Invalides.

Lors du retour des cendres,sous la Monarchie de Juillet, le problème se posa quant au lieu d'inhumation.

Une commission parlementaire traita notamment de cette question. Différentes propositions furent alors formulées :
-sous la colonne Vendôme ;
-le Champs-de-Mars ;
-la Madeleine ;
-le Panthéon ;
-la colline Chaillot ;
-Saint-Denis ;
-sous l'Arc de triomphe ;
-les Invalides ;
...
(On pourrait ajouter d'autres projets en parallèle audit rapport comme le souhait de Stendhal d'ériger un temple funéraire gigantesque à Saint-Cloud)

Certains députés, à l'appui du testament, préféraient les Invalides, d'autres optaient pour Saint-Denis.

A noter que ce choix respectait un décret datant du 20 février 1806 et spécifiant : "L'eglise de Saint-Denis est consacrée à la sépulture des Empereurs".
A Sainte-Hélène, Napoléon en avait reparlé et les habitants de la commune présentèrent une pétition à cet effet.

Le maréchal Clauzel, président de la commission, opta pour les Invalides. Le projet de loi fut soumis aux voix et adopté. Louis Philippe apposa sa signature le 5 juin 1840.

Merci à Cyril Drouet et à Thinap.